Le sommeil de A à Z - Sommeil des plus petits - Pourquoi le doudou est-il si important pour les enfants ?

Pourquoi le doudou est-il si important pour les enfants ?

Dès leur plus jeune âge, les enfants s'attachent énormément à leurs doudous. Et pour cause, cette peluche ou ce petit bout de tissu qui ne paye pas de mine ont un rôle clé pour les aider à trouver le sommeil, et leur permettre de gagner en autonomie. Explications.

« J’ai perdu mon doudou ! » Si vous êtes parent, cette petite phrase prononcée d’une voix triste et anxieuse vous est forcément familière. Beaucoup d’enfants trimballent leur doudou un peu partout, et l’égarent parfois. Et voilà les ennuis qui commencent, car nombreux sont les petits qui ne peuvent pas trouver le sommeil sans leur précieux compagnon…

Dans les années 50, le pédiatre et psychiatre anglais David Winnicott est le premier à s’intéresser à l’importance de cet objet qu’il qualifie de «transitionnel», autrement dit, un objet qui viendra rassurer l’enfant, notamment en l’absence de ses parents. «Le doudou fait partie des stratégies de sommeil indépendantes de l’enfant, afin qu’il parvienne à s’endormir seul dans sa chambre, sans dépendre d’un autre être humain que lui-même. Il a un rôle essentiel, confirme Pia Le Cannu, consultante fée dodo et experte en sommeil des tous petits. Je conseille toujours aux parents d’avoir plusieurs exemplaires du même doudou, pour pouvoir les faire tourner le temps de les laver, ou en cas de perte ». Si c’est l’enfant qui choisi son doudou et lui seul (parfois dès l’âge de deux mois), les parents peuvent quand même orienter son choix en lui en proposant plusieurs : « on recommande d’avoir un doudou non lumineux, et qui ne fait pas de musique ni de bruit, de préférence en matière naturelle. »

Allo maman doudou

Autre point important soulevé par Pia Le Cannu, un doudou devrait, dans l’idéal, ne pas sortir du lit, pour qu’il reste un élément de l’environnement du sommeil. « On peut par contre donner un doudou de jour en cas de besoin, comme les doudous d’aide à la séparation de l’atelier Bombus. » Et inutile de penser à un sevrage quand on estime que son rejeton est trop grand pour en posséder un : « un enfant peut encore avoir un doudou à 10 ou 11 ans. Tant qu’il reste dans son lit c’est de l’ordre de l’intime, et les parents n’ont pas à intervenir », souligne notre experte. Certains adultes conservent même ce précieux acolyte toute leur vie. C’est le cas de Margaux Grancher, créatrice du podcast 4h12. Quand elle a été submergée par le stress au moment de passer le permis de conduire, cette parisienne a ressorti de son placard Slip, son petit lapin en peluche « aux pouvoirs magiques ». Et Margaux n’est pas un cas isolé, comme elle le raconte dans deux nouveaux épisodes de son podcast consacrés à la question. On vous les recommande chaudement !

Pour aller plus loin :

Retrouvez un podcast hors-série sur les “doudous” : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/4h12/id1454928929

Liens à ajouter absolument à la fin de l’article :https://www.feedodo.fr/

https://www.instagram.com/4h12_podcast/?hl=fr